GRAFFITI (1985)

« Back to works

série: les GRAFFITI (1985)

Sollicité à Strasbourg pour un projet photographique régional (” Vues d’Alsace ” 1985), je me voyais mal, arrivant fraîchement de Paris, apporter à ma nouvelle terre d’accueil des leçons de photographies avec quelques vues de maisons à colombage, de vignobles ou de cigognes.
C’est le soleil de midi et un petit détail qui me donnèrent le thème de ma participation. La cathédrale de Strasbourg, si rose avec son grès des Vosges qu’elle pourrait être Toulousaine, possède un petit livre secret, ouvert à tous, écrit  à même son mur. Il ne se lit qu’à midi, au portique sud, quand les rayons du soleil éclairent au plus ras. Ce livre ? Un foisonnement de petits graffitis moyenâgeux gravés dans la pierre, à hauteur d’homme. Une myriade d’animaux chimériques, des dragons, des cavaliers volants, des oiseaux à queue de serpent ! Tout une BD naïve dessinant l’imaginaire des touristes d’autrefois…
Il était donc aussi écrit que, des siècles plus tard, un très arrière descendant viendrait recopier ce livre avec une boîte étrange, tremperait des feuilles magiques dans un jus faiseur d’images et utiliserait des sels d’or pour les parer de la couleur du grès de la cathédrale…

7 éléments 50 x 60 cm. Epreuves au chlorobromure d’argent avec virage à l’or

Hired in Strasbourg to work on a regional photographic project (Vues d’Alsace,1998) and arriving fresh from Paris, I was reluctant to illustrate my work in my new host town with the usual views of timber-framed houses, vineyards and storks.
It was the midday sun and one tiny detail that eventually inspired my contribution. Strasbourg Cathedral, the pink of its Vosges sandstone reminiscent of the city of Toulouse, has a little secret book, open to all who can find it, written on its wall. It can be seen at the southern door, but only at midday, when the sun’s rays light it up. What book? a mass of little graffiti at eye level, engraved in the stone in the middle ages. a myriad of mythical animals, dragons, flying horsemen, birds with snake tails! a naive comic strip, fruit of the imagination of long-gone tourists…
It was fate that, centuries later, brought a distant descendant to make copies of the book with a strange box, dip magic paper into a juice for making pictures and use gold salts to tinge them with the colour of the cathedral’s sandstone…

7 elements 50 x 60 cm. Silver chlorobromide prints with gold toning.