POUSSIERES D’EAU (1994)

« Back to works

série : Les POUSSIERES D’EAU (1994)

Il existe un moyen de photographier sans obturateur, quand la lumière d’un flash apporte elle-même la juste quantité nécessaire. Si on flashe la nuit, obturateur grand ouvert, l’appareil n’enregistrera que le bref instant éclairé et puis plus rien… Mieux encore, si l’on dispose par exemple de 10 flashs décalés dans le temps, on obtiendra 10 images distinctes, additionnées sur la pellicule.
Tel est le principe de ” Poussières d’eau ” : Choisir un endroit à la campagne, bien dégagé, attendre une belle nuit sans lune, disposer face à l’appareil une grosse bassine pleine d’eau et suspendre au-dessus une lourde pierre retenue par une goupille, reliée à une ficelle. Disposer 10 flashs synchronisés qui, à la commande, égrèneront l’un après l’autre leur 10 éclairs en 1 seconde. Quand tout est prêt, dans le noir absolu, ouvrir l’obturateur et tirer brusquement sur la ficelle qui libère la pierre… Dissimulé dans la bassine, un interrupteur flotte sur l’eau. Au choc avec la pierre, ce contacteur déclenche le mécanisme des flashs et l’on assiste alors brièvement au spectacle incroyable d’une mitraille de lumière qui éclaire, une à une, toutes les phases cinétiques du bouquet d’eau en évolution. Un feu d’artifice aquatique!
Cette première façon de faire ne montre, sur la photographie, qu’une seule bassine auréolée des 10 positions de l’eau superposées. On peut perfectionner le système en faisant en sorte que lorsque les flashs se déclencheront, un petit moteur entraînera la translation de la pellicule enregistreuse dans l’appareil. Nous aurons alors sur l’image finale non pas une mais dix bassines (la même !) avec, au-dessus d’elle(s) toutes les étapes distinctes de l’évolution de la gerbe d’eau. Une sorte de bande cinématographique.
Le spectacle in vivo était magnifique ! Pour tenter de retrouver, sur les photographies noir et blanc, l’éclat de ces gerbes d’émeraude jaillissant dans le noir, je n’eu d’autres solutions que de colorier délicatement mes images avec des teintures… à l’eau, bien entendu.

 

7 éléments 60 x 50 cm. et 4 éléments 60 x 90 cm. Strobophotographies. Épreuves au chlorobromure d’argent avec virage et colorations. Marouflés sur aluminium.

There is a way of taking photographs without using a shutter, when the flash alone provides just the right amount of light. If you work at night time with the shutter wide open, the camera will only record the brief moment of illumination and then no more… Better still, if you set, say, ten flashes to go off at different times, you will get ten distinct images on the same film.
This is the principle of Les Poussières d’eau, spindrift: find a secluded place in the country and wait for a moonless night. In front of the camera, place a large bowl full of water with a big stone hanging from a thread tied to a pin over it. Set ten flashes to go off one after the other in the space of a second. When all is ready, in total darkness, open the shutter and pull on the string that will let the stone drop… A switch floats unobtrusively on the water in the bowl. The shock caused by contact with the stone sets off the flash mechanism and for a brief moment you are treated to an unbelievable cascade of light that illuminates each phase of the splash as it evolves. Water fireworks!
This first method gives an image showing only one bowl with ten superimposed positions of splashing water. The system can be perfected by devising a mechanism that will translate the film in the camera with each flash, to produce, instead of just one bowl, ten bowls on the final image and, over each, the splash of water at different stages, like a strip of cinema film. A tribute to Etienne Jules Marey, my master.
The live show was magnificent! In order to recreate on the black and white photos the effect of that burst of emerald spray erupting in the dark, I could find no better solution than to paint my pictures carefully… with water colours of course.

7 elements 60 x 50 cm. and 4 elements 60 x 90 cm. Strobe photographs. Silver chlorobromide prints with toning and colouring.